Suunto Spartan Ultra

Suunto Spartan Ultra

Bon après avoir pas mal cherché une montre de sport digne de ce nom, La Spartan me faisait de l’œil depuis un grand moment. Le prix restant tout de même un gros frein a mon achat. À l’époque où je regardais cette montre rêvant de l’avoir à mon poignet, elle ne coutait pas loin de 600 euros. Chose extrêmement chère.

De plus a l’époque à regarder les reviews de cette montre donner de nombreux défaut dans la conception logiciel. Lenteur et peu fiable en faisait une montre chère pour au final rien de bien mieux que la concurrence directe qu’étais Garmin.

Je n’ai tout de même pas lâché l’affaire et j’ai regardé très régulièrement les news concernant les montres suunto. Ravi de voir que le constructeur suivait de prêt sont équipement et qu’il ne surfait pas simplement sur la vague des montres connecte.

Une review me mets la puce a l’oreille et précisant qu’il fallait oublier les anciennes reviews concernant les latences software et la qualité est belle est bien au rendez-vous. Je regarde donc sans trop de conviction sur amazon. Surprise (du moins en ce moment) 45% de réduction. Je me dis que c’est le moment, venant d’un énième échec de la Withings. C’est le moment d’en profiter.

Réception de la montre, j’ouvre la boite comme si c’était le Graal, Arthur si tu me lis … je crois l’avoir trouvé. La montre parle tout de suite et disant qu’elle a trouvé mon téléphone que j’avais déjà mit en BT. Elle demande l’autorisation que je lui accorde. Elle se link très vite à l’application que j’avais déjà configurée. Tout se passe en moins de 2 min. C’est parfait et carrément fiable.

Je pars pour un RUN de 6Km environs et je regarde le suivi ce n’est pas trop mal. J4ai une alerte sur ma montre indiquant qu’elle n’a pas fixé de GPS, mais que je peux courir tout de même. Effectivement a l’arrivé le tracer était amputé de 1km environs sur le papier, mais le temps et la distance était bien au rendez-vous. Second test l’après-midi avec un run de 8Km. Là cette fois j’attends bien que le GPS soit synchro et je pars courir. Tout simplement parfait, le tracé est impeccable et les valeurs sont très représentatives de la sortie.

Après avoir link un compte Strava et Training Peaks, la mise à jour se fait automatiquement avec toutes les valeurs qui conviens à l’analyse de la sortie. C’est une réussite totale sur toute la ligne.

Réglage de la montre via l’application mobile est très rapide et intuitive. Vous avez la possibilité de mettre en favoris certains sports (comme le roller) et d’organiser ce que la montre doit afficher. C’est donc à votre bon vouloir, si vous avez besoin de votre Moyenne, rythme, vitesse et temps de passage il ne vous reste plus qu’a organisé l’affichage comme vous voulez.

On parle d’une autonomie de moins d’une journée. J’en suis à 3 jours sans problème de synchro, j’ai juste réglé le rétroéclairage au minimum pour faire de l’économie de batterie. J’ai également mis la montre en économie dans les options, j’ai perdu la connexion avec l’application mobile. Rien de grave cela dit simplement on désactive l’économie d’Énergie et la montre refais la synchronisation dans les 10 secondes.

Elle fait également suivi de sommeil, là c’est carrément plus fiable que la Withing, lui au moins quand je regarde une série il ne me dit pas que je dors profondément. La détection des réveils pendant la nuit ce n’est pas encore ça, mais ce n’est pas bien grave.

Montre de qualité, lorsqu’on la met au poignet on sent bien la qualité et la robustesse. Contrairement a une montre Garmin (déjà testé dans ce blog) ou le boitier faisait un peu cheap plastique. Là c’est tout l’inverse. Je pense avoir trouvé le MUST des montres connecté. Je vais vivre de belle aventure avec elle.

Gameover

    Les commentaires sont fermés.